Réconciliation au Sud-Caucase : quel rôle de la jeunesse?

Auteur

Domitille Hocq

Année de publication

2014

Cet article est paru dans

170.jpg

Le séminaire Living Together and Peace Education in Youth Work: Cross the Border*, organisé par les Centres d’entrainement aux méthodes d’éducation active (CEMEA) Rhône-Alpes en partenariat avec le MAN, a rassemblé, du 16 au 24 novembre en Isère, 15 jeunes d’Arménie, d’Azerbaïdjan, de France et de Géorgie. Pendant cette semaine, les participants âgés de 19 à 27 ans ont vécu une rare expérience de vivre-ensemble et d’apprentissage commun autour du thème de la transformation des conflits par la jeunesse.

Reposant sur des méthodes d’éducation non-formelle, le programme de formation a d’abord donné l’occasion aux participants d’explorer les concepts d’identités personnelle et collective, d’interculturalité, de non-violence et de réfléchir sur les enjeux de la confrontation à d’autres cultures. Au milieu du séminaire, les jeunes ont été invités à aborder la question du conflit  : « Comment le conflit m’affecte-t-il personnellement en tant que jeune, ainsi que les jeunes de ma génération ? » Ce travail a fait l’objet de réflexion individuelle et de présentation par pays.

Les participants ont également rencontré et échangé à Grenoble avec Véronique Moreira, vice-présidente déléguée à la commission « Europe, relations et solidarités internationales » et Sarah Boukaala, conseillère régionale déléguée à la commission « Sport et jeunesse » de la région Rhône-Alpes. Les dernières sessions de la semaine ont été consacrées à un travail de réflexion sur la mise en place de projets locaux et régionaux, une fois les participants de retour dans leurs communautés respectives.
 

* Vivre Ensemble et Éducation à la Paix dans le Travail Jeunesse : Ose la Rencontre !


Article écrit par Domitille Hocq.

Article paru dans le numéro 170 d’Alternatives non-violentes.