Auteur

François Vaillant

Année de publication

2013

Cet article est paru dans

167.png

1911 : Naissance d’Albert Camus à Mondovi (département de Constantine), en Algérie.

1921 : Déménagement de la famille à Belcourt, un quartier populaire d’Alger.

1923 : À la communale, Camus est remarqué par son instituteur qui le prépare au concours des bourses des lycées et collèges en lui donnant gratuitement des cours.

1930 : Reçu à la première partie du baccalauréat, Camus entre en classe de philosophie. La tuberculose se déclare.

1933 : Il milite dans un mouvement antifasciste. Études de philo à la faculté d’Alger.

1934 : Progression de la tuberculose. Épouse Simone Hié.

1936 : DES de philo sur St Augustin et Plotin. Rupture avec Simone Hié.

1937 : Camus quitte le PC. Parution de L’envers et l’endroit.

1938 : Camus achève Noces.Il n’a pas le droit de se présenter à l’agrégation de philo en raison de sa tuberculose.

1939 : Série de reportages, comme journaliste à Alger républicain,sur la misèreen Kabylie.

1940 : Mariage avec Francine Faure. Départ pour Paris où il devient secrétaire de rédaction à Paris-soir. Il achèveL’Étranger.

1941 : Retour à Oran. Il termine Le Mythe de Sisyphe.

1943 : Camus travaille à La Peste,il rencontre Sartre.

1944 : Publication de Caligulachez Gallimard. Premier éditorial dans Combat,quatre jours avant la libération de Paris. Polémique avec Mauriac sur la question de l’épuration.

1945 : Condamnation des violences commises à Sétif.Le8août : éditorial sur Hiroshima.

1947 : Publication de La Pestechez Gallimard.

1949 : Voyage en Amérique latine, écriture des Justes.

1951 : Termine la rédaction de L’Homme révolté.

1956 : Camus lance à Alger un « Appel pour une trêve civile ». Publication de La Chute.

1957 : Publication de Réflexions sur la peine capitale.Prix Nobel de littérature.

1958 : Publication des Chroniques algériennes.

1960 : Le 4 janvier, décès d’Albert Camus et de Michel Gallimard dans un accident de voiture au lieu-dit Le Petit-Villeblevin (Yonne). Dans la voiture est retrouvé le manuscrit du Premier Homme.La tombe d’AlbertCamus est au cimetièrede Lourmarin (Vaucluse).


Article écrit par François Vaillant.

Article paru dans le numéro 167 d’Alternatives non-violentes.