Procès du Président des amis de la Terre

A l'occasion de la semaine mondiale d'action contre les paradis fiscaux qui a lieu du 1er au 7 avril, les Faucheurs de chaises appellent à la mobilisation le 11 avril prochain, jour où se déroulera le procès de Florent Compain, Président des Amis de la Terre.

La mobilisation aura lieu le 11 avril prochain devant le siège de la BNP Paribas à Paris (au 16 Boulevard des Italiens) ainsi qu'à Bar-le-Duc où se déroulera le procès de Florent Compain, Président des Amis de la Terre.

 

Ce n'est pas la première fois qu'un Faucheur de chaises fait l'objet d'un procès bien que la BNP Paribas renonce à demander des dédommagements. En Novembre 2015, les Faucheurs de chaises avaient procédé à une réquisition citoyenne de chaises à la BNP Paribas à laquelle Florent Compain avait participé, quelques semaines avant la COP21. L'Accord de Paris sur le climat signé lors de la COP21 prévoit de limiter l'augmentation de la température globale de la planète ainsi que le désinvestissement financier des énergies fossiles.

Pour rappel, les Faucheurs de chaises dénoncent le rôle des banques visées dans leurs actions dans l'évasion fiscale (de 60 à 80 milliards d'euros par an 1 ), dans le financement des énergies fossiles (exportation de gaz de schiste aux Etats-Unis par Texas LNG 2 ) et celui d'entreprises responsables de violations des Droits humains (soutien d'un projet d'oléoduc d'une entreprise accusée par les Nations Unies de traitement inhumains envers le peuple Sioux 3 ).

Les actions menées par le groupe consistent à réquisitionner des chaises dans des agences de banques ayant un rôle dans l'évasion fiscale, le tout dans le respect du personnel des agences. Une lettre a même été envoyée aux Directrices et Directeurs de 200 agences pour les prévenir de leurs actions qui auront lieu dans le cadre du procès du 11 avril 2017 et rappeler leur caractère non-violent.

Pour vous tenir au courant sur la mobilisation du 11 avril, suivez la page Facebook des Amis de la Terre.


1) "« Chaque année ce sont 60 à 80 milliards d’euros qui sont perdus par les finances publiques à cause de l’évasion et de la fraude fiscale." https://anv-cop21.org/bnp-paribas-mise-banc-accuses-a-paris/

2) http://www.amisdelaterre.org/BNP-Paribas-annonce-reflechir-a-ses-financements-sur-les-energies-non.html

3) http://www.amisdelaterre.org/BNP-Paribas-mise-sur-le-banc-des-accuses-a-Paris.html