Auteur

Paola Caillat

Année de publication

2019

Cet article est paru dans

190.jpg

Le Gouvernement a engagé un Grand débat national autour de quatre thèmes : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’État et des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté.

Ce Grand débat, censé apaiser la colère des Gilets jaunes et permettre aux citoyens d’exprimer leurs attentes, est remis en question par nombre de militants, tant sur sa forme que sur l’orientation du contenu. Ceux-ci ne croient pas ce gouvernement capable de prendre en compte les aspirations populaires. Des Gilets jaunes, avides de démocratie horizontale, ont lancé 
la plateforme du Vrai débat. En utilisant le même outil technique que le Gouvernement, ils créent un outil d’intelligence collective pour construire les revendications. Après l’opposition, des  propositions !

Dans le contexte actuel, alors que se multiplient les manifestations sociales et écologiques, des espaces de discussion s’ouvrent sur le terrain et sont autant d’occasion de confronter des points de vue divergents. L’écologie n’est pas le souci majeur de certains 
chômeurs ou travailleurs pauvres, on peut les comprendre… Comment inventer une taxe carbone qui n’étrangle pas financièrement les personnes qui dépendent quotidiennement de la voiture ? Comment faire valoir les emplois potentiels liés à la transition écologique ? Les services publics en milieu rural coûtent très cher, nous dit-on. A-t-on mis en face les dépenses liées à nos armes nucléaires, dont l’efficacité en termes de sécurité est plus que douteuse ? 


Article écrit par Paola Caillat.

Article paru dans le numéro 190 d’Alternatives non-violentes.