Auteur

Paola Caillat

Année de publication

2017

Cet article est paru dans

184.jpg

Face aux irresponsables

Le 7 juillet 2017, l’ONU a adopté un Traité international d’interdiction des armes nucléaires. Certains y voient une avancée historique, d’autres contestent l’aspect juridiquement contraignant du Traité et donc sa pertinence.

Toujours est-il que ce texte, approuvé par 122 pays, est soumis à signature à partir du 20 septembre et entrera en vigueur 90 jours après avoir été ratifié par 50 pays. Les États Parties s’engagent à démanteler leur éventuel arsenal et à arrêter toute activité directe ou indirecte liée à l’arme nucléaire (fabrication, recherche, essais, stockage, soutien technique et financier, etc.)

Qu’en pense le gouvernement français ? Il s’est déjà engagé à moderniser son arsenal et à augmenter, d’ici 2020, le budget de l’armement nucléaire de 50 % en passant de 4 à 6 milliards d’euros annuels… au nom de la stabilité internationale !

À l’heure actuelle, environ 15 000 bombes sont encore en circulation, dont près de 5 000 en état d’alerte constante. L’arsenal mondial est capable de détruire 30 fois la planète. Vous sentez-vous en sécurité ?

Seule une importante et tenace mobilisation de la société civile peut contraindre les ir-responsables politiques. Plusieurs campagnes existent : Ican au niveau international, Nuke-free zone en Belgique, France sans armes nucléaires, etc. Les armes nucléaires sont une menace, un gouffre financier. Stop !


Article écrit par Paola Caillat.

Article paru dans le numéro 184 d’Alternatives non-violentes.