Auteur

Paola Caillat

Année de publication

2016

Cet article est paru dans

178.jpg

Pour une unité nationale ?

Sous couvert de lutte contre le terrorisme, le gouvernement français se déchaîne.

Prolongement de l’état d’urgence. Le rapport d’Amnesty international du 4 février met en évidence l’usage discriminatoire et disproportionné des mesures : assignation à résidence (plus de 400) et perquisitions (3210 dont 1 mise en examen pour terrorisme) sans contrôle préalable d’un juge, dissolution très rapide d’associations et interdiction des rassemblements (12 lieux de culte fermés). L’impact de l’état d’urgence est préoccupant.

Révision constitutionnelle. Le 10 février, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi qui prévoit d’inscrire dans la Constitution le régime d’état d’urgence et la déchéance de nationalité des personnes condamnées pour actes terroristes (317 voix pour, 199 contre et 51 abstentions). Mi-mars, le Sénat examinera ce projet de loi, le vote est prévu pour le 22… Quel rapport entre nationalité et terrorisme ? Quel effet dissuasif ? L’État peut-il créer des apatrides ?

2016, année de La Marseillaise. À l’heure où nous finalisons ce numéro, nous restons sidérés. Le président F. Hollande vient de déclarer « 2016, année de La Marseillaise ». Principales victimes ? Les élèves. Au programme : « nationalisme » en art, en histoire, en sport… et avec la bénédiction du ministère de la Défense, s’il vous plaît ! Notre dossier est donc en plein dans l’actualité.

… Décevante actualité. Cette année de La Marseillaise peut être une opportunité pour débattre des valeurs que nous souhaitons promouvoir : liberté, égalité, fraternité. À quand des réformes politiques pour une culture de paix ? !


Article écrit par Paola Caillat.

Article paru dans le numéro 178 d’Alternatives non-violentes.