Auteur

Année de publication

2014

Cet article est paru dans

173.jpg

Équilibrer les forces

La pertinence de la non-violence tient sans doute à la place centrale donnée au conflit et à l’attention portée au rapport de forces. La non-violence réhabilite le conflit et valorise son rôle essentiel dans la transformation sociale. Certes, s’il est mal traité, le conflit peut facilement dégénérer en violence. Cependant l’éviter par peur de la violence revient souvent à perdre l’occasion de faire éclater au grand jour les dysfonctionnements et les injustices, eux-mêmes générateurs de violences. Alors, peut-on bien traiter un conflit ?

Agir pour la justice, c’est rechercher un équilibre des forces en présence, c’est établir un nouveau rapport de forces pour faire évoluer les lois et parfois les faire appliquer. L’action non-violente vise cet équilibre, seul garant de justice et de paix. Oui, mais comment ?

Ce dossier sur le rapport de forces en clarifie les subtilités sémantiques, les approches et les stratégies dans une perspective non-violente. Les luttes présentées apportent des témoignages concrets et actuels : Sortir du nucléaire, Roundup non merci, Ekta Parishad, Faucheurs volontaires, le Testet, etc.


Article écrit par .

Article paru dans le numéro 173 d’Alternatives non-violentes.