159.png
11,00 €

159
L’exercice du pouvoir : la tension du compromis

Si les partisans de la non-violence ne veulent pas rester d’éternels contestataires, il leur faut accepter de prendre des responsabilités dans la société. Le risque est grand qu’ils y perdent leurs valeurs initiales. Ceci est vrai en politique mais aussi quand on devient chef d’entreprise, haut fonctionnaire ou responsable syndical. Comment alors vivre l’exercice du pouvoir sans se compromettre, en assumant des compromis acceptables ?

Avec J. Digreva, J. Fayet, O. Jacquin, É. Laville, F. Marchand, J. Muller, P. Ponty, B. Quelquejeu, P. Radanne…

Sommaire

Éditorial François Marchand

Éloge du compromis Bernard Quelquejeu

Le compromis, c’est la vie ! Olivier Jacquin

Entretien avec Jacques Muller : militant non-violent « entré en politique »

Le corps préfectoral, un métier au coeur de la cité et de ses tensions Marie Bertrand

Pouvoir, argent et politique, ne pas se compromettre Jean Digreva

Compromis et avancée démocratique Pierre Radanne

Dilemme entre militantisme et vie professionnelle Damien X

L’entreprise, l’argent, le pouvoir… et la non-violence ? Pascal Ponty

Vivre ses valeurs Jean Fayet

Comment le compromis oblige les entreprises à changer… pour le meileur

Infos diverses...

Fukushima, un nom pour des milliers de siècles ! François Vaillant

Révolutions pacifiques au sud de la Méditerranée Guillaume Gamblin

Le meurtre de Ben Laden : quand un peuple fête la mort Jean-Marie Muller

La non-violence, au parfum de jasmin Hans Schwab

Répertoire PSI. Paix et sécurité internationales Christian Robineau

Figures : Que reste-t-il de Rugova ? Jean-Yves Carlen Stève Duchène

Nous avons lu...