151.png
11,00 €

151
Berlin 1989. Un mur ne tombe pas tout seul !

Fêter le 20e  anniversaire de la chute du Mur de Berlin qui s’est produite le 9 novembre 1989, c’est aussi faire mémoire des luttes non-violentes dans les pays de l’Est : le printemps de Prague et la Charte 77 en Tchécoslovaquie, Solidarnosc en Pologne, le rôle des églises protestantes en RDA… Sans ces minorités agissantes qui étaient entrées en dissidence, au prix de la prison et parfois de la torture, le Mur de la honte ne serait jamais tombé.

Avec C. Cunniet, B. Dreano, G. Gamblin, J. Kavan, J.-M. Muller, R. Pankowski, J. Semelin, C. Weber…

Sommaire

Éditorial François Vaillant

J’étais à Berlin pendant la chute du Mur Christophe Cunniet

Des deux côtés de l’ancien Mur, la bataille des récits Bernard Dreano

Pologne : 1979 puis 1980. Le soulèvement moral puis syndical Jacques Semelin

L’importance du rôle de Solidarnosc en tant que mythe fondateur Rafal Pankowski

Tchécoslovaquie : de la désobéissance des dissidents à la révolution de velours Jean-Marie Muller

Tchécoslovaquie : les Chartistes défendaient une approche non-violente Jan Kavan

RDA : confrontation non-violente et victoire sur la peur (9-18 octobre 1989) Jacques Semelin

Berlin avant et après 1989 : abattre tous les murs Christian Weber

Vingt ans après 1989 : quelle actualité pour la défense civile ? Guillaume Gamblin

Infos diverses...

Désobéissance pédagogique dans l’Éducation nationale Alain Refalo

Otan : la France en retard d’une guerre ? Patrice Bouveret

Appel de appels Christian Robineau

Quand le mot non-violence... Hans Schwab

Nous avons lu...